14 septembre 2015 Essai transformé ….

Posté par CDV - Collectif Vélo Défense le 14 septembre 2015

La bonne nouvelle est tombée ce mardi matin dans les journaux parisiens, les maires de Puteaux et Courbevoie après 5 mois d’expérimentation ont décidés de poursuivre l’aventure du vélo sur la Dalle. Comment en aurait-il pu être autrement ? Le travail sérieux de DEFACTO épaulé par les membres du Collectif Vélo Défense a fini de persuader nos élus, mais comme l’indique la directrice générale de Defacto « L’étape suivante consistera à travailler avec les villes de Puteaux et Courbevoie pour faciliter les circulations douces jusqu’à La Défense, et avec les services de l’Etat pour aménager des pistes cyclables sur le pont de Neuilly ».

Le Collectif Vélo Défense ne compte pas en rester là, il nous manque du stationnement, de la signalétique et surtout des aménagements pour sécuriser les accès à la Défense. L’excuse de l’interdiction de la dalle ne pourra plus nous être opposée lorsque nous demanderons des aménagements, au contraire cela devient pour nous un argument de poids.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Le 13 avril 2015 début de l’expérimentation

Posté par CDV - Collectif Vélo Défense le 22 mars 2015

On a gagné une bataille mais pas la guerre. Je ne sais pas si cette expression est adaptée à notre combat, mais il faut bien reconnaitre que cela n’a pas été aisé de faire revenir le vélo sur la Dalle. Officiellement le 13 avril 2015 commence la phase d’expérimentation jusqu’au 13 septembre 2015. Je tiens au nom du COLLECTIF VELO DEFENSE à remercier les maires de Puteaux et  Courbevoie et Defacto pour le travail accompli pour faire revenir le Vélo. Je lance aussi un appel à tous les cyclistes Défensiens pour que la phase d’expérimentation aboutisse à un retour définitif en ayant un comportement exemplaire. Pour que l’histoire d’amour entre piétons et cyclistes se poursuive le plus longtemps possible.

 

700VelosDefense

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Rencontre avec Defacto

Posté par CDV - Collectif Vélo Défense le 24 septembre 2014

Le Collectif Vélo Défense se félicite d’avoir été reçu par Defacto pour faire le point sur le Vélo.

Le CVD a été constitué en 2012 pour dialoguer avec les multiples décideurs et tenter de débloquer notamment la situation de l’accès à la dalle. Visiblement cette initiative a été bénéfique puisqu’il y a actuellement une réelle concertation autour retour du vélo sur la Dalle.

Un petit rappel pour les non initiés du fonctionnement à la Défense :

- DeFacto est le gestionnaire et animateur des espaces publics.

- EPADESA aménage les espaces publics.

- Les communes de Courbevoie, Puteaux et Nanterre et l’intercommunalité (qui siègent au CA de DeFacto), ont le pouvoir de police ainsi que l’aménagement et la sécurisation des accès ; à ce titre, ils sont les acteurs clés concernant les aménagements cyclables et l’annulation de l’arrêté interdisant la dalle aux vélos.

Le vélo a un potentiel de développement important, la dernière étude sur les déplacements montre que 18 % des salariés habitent à moins d’1/2 h à vélo de leur lieu de travail à La Défense. 500 cyclistes ont été répertoriés quotidiennement sur 160 000 salariés (sans compter les cyclistes en transit et les habitants). Cela représente un potentiel non négligeable de 18 % de désaturation des transports publics.

Nous avons remis quelques remarques à Defacto en fin de réunion.

Le CVD souhaiterait qu’un effort de signalisation des itinéraires possibles à vélo soit fait aux abords de La Défense (1 à 2 km à la ronde).

Il souhaiterait, afin de lever les restrictions liées au problème des dalles disjointes que celles-ci soient vérifiées et que les écarts les plus significatifs soient traités par exemple grâce à des joints temporaires au silicone.

Il se prononce en faveur du rétablissement de la circulation des vélos sur la dalle où les conflits d’usages seraient certes inévitables mais limités. Une séparation physique pourrait être envisagée en cas de hausse de fréquentation très massive.

Il mentionne le projet de passerelle cyclable, à la faveur du projet Eole, entre Nanterre et Bezons/Carrières sur Seine, actuellement à l’étude, et souligne son grand intérêt pour les salariés de ces communes.

Il souhaite que le prolongement de la piste Nord le long du circulaire (actuellement condamnée depuis 3 ans) soit finalisé jusqu’à la place Carpeaux comme il avait été convenu dans le projet initial.

Le CVD souligne la nécessité d’avoir une vision globale des aménagements plutôt qu’au coup par coup.

Il souhaite être associé en amont aux projets cyclables.

Le CVD mentionne qu’il n’est plus acceptable vus les problèmes de saturation des transports et de pollution de se voir opposer le manque de moyen financier au développement des aménagements cyclables.

 

Publié dans Non classé | 2 Commentaires »

DU NOUVEAU CHEZ DEFACTO ET L’EPADESA

Posté par CDV - Collectif Vélo Défense le 30 mars 2014

Cette fin d’année 2013 est marquée par  des changements chez DEFACTO et l’EPADESA.

Arrivée d’une nouvelle directrice générale chez DEFACTO  en la personne de madame Marie Cécile GUILLAUME.

Nouveau  directeur générale à l’EPADESA avec la désignation de monsieur Hugues PARANT.

Nouvelle  présidence à l’EPADESA avec l’arrivée de M. JARRY, maire de Nanterre.

Le CVD  a profité de ces mouvements  pour  interroger par courrier les nouveaux venus sur leurs projets d’aménagements concernant le vélo sur le secteur de la Défense.

Nous souhaitons que le dialogue avec les Associations Vélos,  Defacto et l’EPADESA soit enfin rétabli après une longue période difficile pour nous les cyclistes Défensiens.

 

Les autres projets suivis par le CVD  :

- Les jardins de l’Arche

- La mise à double sens de la RD 914

- Le futur pont EOLE

- La gare de Nanterre

- La coulée Bleue

- La Rose de Cherbourg

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Pourquoi favoriser le vélo à la Défense ?

Posté par CDV - Collectif Vélo Défense le 1 septembre 2012

Nous sommes nombreux, nous les cyclistes, à ne pas comprendre pourquoi l’usage du Vélo est ainsi bloqué sur le secteur de la Défense depuis 1999. Pourtant tout est là pour justifier son utilisation pour  les entreprises, leurs salariés et les habitants de la Défense. Face à la saturation et les pannes répétées des transports publics, à la saturation et la pollution des transports privés, le vélo reste le moyen le plus fiable et écologique pour se rendre sur son lieu de travail. La dernière étude mobilité transports à la Défense (2006) mandatée par Defacto montre que le vélo représente seulement 1% des modes de déplacement, loin des objectifs fixés au niveau national. Pas étonnant vu la lenteur des pouvoirs publics à mettre en place un véritable plan vélo sur la Défense. Notre collectif a pour objectif de fédérer toutes les parties présentes sur la Défense (Entreprises, associations, habitants…) pour faire des propositions et surtout peser sur les pouvoirs publics afin d’inverser la tendance.

La Défense en chiffre : premier quartier d’affaires européen, 3 M de m² de bureaux, 1500 entreprises, 150 000 salariés, 20 000 habitants, 160 hectares.

 Au niveau des transports c’est aussi un formidable Hub constitué de : 1 ligne RER A, 1 ligne de métro L1, 3 lignes de Transilien, 2 Lignes de Tram T2, 16 lignes de bus, 2 Noctiliens. C’est une extraordinaire densité offerte aux salariés dans laquelle le vélo doit avoir une place . Pour cela il doit être considéré comme un véritable moyen de transport  en terme de planification, financement, aménagement, communication…

Pourquoi favoriser le vélo à la Défense ? Accueil1

Photo mdb courbevoie

 

Publié dans Non classé | 5 Commentaires »

 

Ajlesfauvettes |
Bretagnenonaugazdeschiste |
Génération Ayakapevio |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Unydos
| Snaccftc
| Pergaud